restreindre

restreindre

restreindre [ rɛstrɛ̃dr ] v. tr. <conjug. : 52>
• 1160 « réparer, refermer »; lat. restringere « resserrer »
1(v. 1280) Rendre plus petit; renfermer dans des limites plus étroites. diminuer, réduire. Restreindre le volume ( comprimer) , le nombre. Restreindre ses dépenses. Nous pouvons atteindre au bien-être, « tout aussi bien qu'en augmentant [nos forces], en restreignant notre activité » (Proust). Restreindre l'autorité de qqn. amoindrir. Restreindre ses ambitions à la réussite matérielle. borner (à), limiter (à), réduire (à).
2 ♦ SE RESTREINDRE v. pron. (XIIe) Devenir plus petit, moins étendu, moins libre. Le champ de nos recherches s'est restreint.
Réduire son train de vie. Se restreindre dans ses dépenses. Absolt Il va falloir nous restreindre. resserrer.
⊗ CONTR. Accroître, développer, étendre, propager.

restreindre verbe transitif (latin restringere, serrer fortement) Ramener quelque chose à des limites plus étroites : Restreindre ses activités.restreindre (difficultés) verbe transitif (latin restringere, serrer fortement) Conjugaison Attention à l'alternance -n- / -gn - : je restreins mais nous restreignons. Prendre garde également au i après -gn- aux première et deuxième personnes du pluriel, à l'indicatif imparfait et au subjonctif présent : (que) nous restreignions, (que) vous restreigniez. ● restreindre (synonymes) verbe transitif (latin restringere, serrer fortement) Ramener quelque chose à des limites plus étroites
Synonymes :
- réduire

restreindre
v.
d1./d v. tr. Réduire, limiter. Restreindre un droit.
d2./d v. Pron. Devenir moins étendu. Le nombre des choix s'est restreint.
|| Absol. Réduire ses dépenses.

⇒RESTREINDRE, verbe trans.
A. — 1. Rendre plus petit, moins important (une quantité, un nombre). Synon. diminuer, réduire. Quels mirifiques arguments l'on trouve ou l'on invente pour prouver (...) qu'on est en droit (...) de restreindre le nombre des naissances, ou de procréer et d'enfanter le plus possible (GIDE, Journal, 1932, p. 1121). On restreignait les dépenses. On vendait les objets de luxe (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 106).
Empl. pronom. Devenir plus petit. Sa clientèle [de médecin] se restreignit encore, on le regarda comme un original (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p. 67).
Empl. pronom. réfl. p. méton.
Se restreindre sur (la nourriture). Se limiter sur. Le petit Achille Fould, qui est à peu près gros comme un aztèque et qui se restreint sur la nourriture (GONCOURT, Journal, 1882, p. 184).
Se restreindre (dans ses dépenses). Réduire ses dépenses. Douze cents francs par mois, ça n'est pas gras. Pourtant si je me restreins un peu ça devrait suffire (SARTRE, Nausée, 1938, p. 216).
2. Restreindre qqc. à. Limiter à. Il restreignait la part de Célestine à cinq cent mille francs, à cause de l'usufruit de la fortune accordé à Valérie (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 365). Les amis et les parents de l'avoué n'étaient pas tous gens du meilleur monde; l'avoué finit par restreindre sa table à vingt couverts (CHAMPFL., Bourgeois Molinch., 1855, p. 41).
Empl. pronom. réfl. Se restreindre à. Se limiter à.
♦ + subst. Cayron ne demandait pas mieux que de se restreindre à sa boutique et de céder au riche parfumeur les deux pièces du premier étage (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 95).
♦ + inf. On vit à très-bon marché, il est vrai, dans ce pays [Venise], si l'on veut se restreindre à manger des sardines et des coquillages (SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 189).
B. — Au fig.
1. Enfermer dans des limites plus étroites.
a) [Le suj. désigne une pers.] Nous restreignons donc ici le sens du mot travail: nous ne désignons, par ce mot, que la partie manuelle et mécanique des occupations de l'homme (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 113).
b) [Le suj. désigne une chose] Le parlement vota coup sur coup une douzaine de lois qui restreignaient (...) leurs droits [des moines] (A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 244).
Empl. pronom. passif. Oui ou non, la vie de l'homme se restreindra-t-elle à ce qui est de l'homme et de la nature, sans recours à rien de transcendant? (BLONDEL, Action, 1893, p. 42).
2. Restreindre qqc. à. Limiter à. Dans le régime de vie, la première mesure qui s'impose à l'asthénique est l'économie de ses forces (...) d'une manière générale restreindre sa vie à un niveau que l'expérience de chacun déterminera (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 266).
Prononc. et Orth.:[], (il) restreint [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1135 « serrer, attacher » (Couronnement Louis, éd. Y. G. Lepage, rédaction C, v. 639, p. 126); 2. ca 1155 « resserrer, presser, comprimer » (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 1140); ca 1210 restreindre sa volenté (Dolopathos, 132 ds T.-L.); 3. 1283 « réduire à des limites plus étroites » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, 408, p. 193). B. Verbe pronom. 1. ca 1155 « se serrer » (WACE, op. cit., 12606); 2. ca 1200 « s'abstenir (de paroles inutiles) » (Dialogue Gregoire, 8, 13 ds T.-L.); 3. fin XIVe s. « faire des économies » (EUSTACHE DESCHAMPS, Balade ds Œuvres, éd. Queux de St Hilaire, t. 1, p. 314); 4. 1567 « devenir moins étendu » (AMYOT, Anton., 99 ds LITTRÉ); 5. 1700 se restreindre à « se borner à » (BOSSUET, 1er instr. pastor., 7, ibid.). Empr. au lat. restringere « serrer fortement », « resserrer, restreindre ». Fréq. abs. littér.:262. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 368, b) 325; XXe s.: a) 402, b) 382.

restreindre [ʀɛstʀɛ̃dʀ] v. tr. [CONJUG. atteindre.]
ÉTYM. V. 1283; « resserrer, presser », v. 1155; « fixer solidement », v. 1130 (Littré enregistre le sens théorique et étymologique de « resserrer »); lat. restringere « resserrer »; de re-, et stringere « lier, serrer »; avec francisation d'après les verbes en -eindre.
1 Rendre plus petit; renfermer dans des limites plus étroites. Diminuer, réduire. || Restreindre le volume ( Comprimer), le nombre de… (→ Arrivant, cit. 3). || Restreindre ses dépenses. || Restreindre les développements dans un ouvrage. Abréger; délimiter. || C'est l'homonymie avec saint qui a restreint l'emploi de l'adjectif sain (→ Homonyme, cit. 2). || Restreindre son activité (→ Bien-être, cit. 4), un droit (→ Présenter, cit. 18). || Restreindre l'autorité de qqn. Amoindrir, rabaisser (→ Apporter des restrictions à). || Restreindre la liberté de qqn. Contraindre, gêner.
2 Restreindre (qqch., qqn) à (qqch.) : assigner comme limites. || Restreindre ses ambitions à la réussite matérielle. Borner (à), limiter (à), réduire (à). → Ignorance, cit. 8.
1 (…) bien que je les tire souvent (les caractères de ce siècle) de la cour de France et des hommes de ma nation, on ne peut pas néanmoins les restreindre à une seule cour, ni les renfermer en un seul pays (…)
La Bruyère, les Caractères, Introd.
——————
se restreindre v. pron.
ÉTYM. (V. 1155, « se resserrer »; « s'abstenir de paroles inutiles », fin XIIe).
1 (1559). Devenir plus petit, moins étendu, moins libre (→ Chanceler, cit. 6; écarter, cit. 24). || Ma vie s'est restreinte, tandis que la tienne a grandi, a rayonné (1. Rayonner, cit. 3).(Fin XVIIe). || Se restreindre à…, suivi d'un nom ou (vieilli) d'un infinitif : se borner à…
2 (Fin XIVe). || Se restreindre dans ses dépenses (→ Pactole, cit.). Absolt. || Se restreindre : restreindre ses dépenses, les réduire.
——————
restreint, einte p. p. adj.
ÉTYM. (Fin XIVe).
1 Étroit; limité; petit. || Espace restreint. || Nombre restreint (→ Guerre, cit. 41; 1. peuple, cit. 9). || Auditoire, personnel restreint (→ Hésitant, cit. 7; maréchaussée, cit. 2). || Édition à tirage restreint. || Suffrage restreint, réservé à certains citoyens, opposé à (suffrage) universel (→ Nouveau, cit. 13). || Dans un domaine restreint (→ 3. Droit, cit. 64). || Sens restreint d'un mot. Étroit (supra cit. 24). || Prendre un mot au sens restreint.Vie restreinte (→ Événement, cit. 16). Étriqué.
2 Sa pensée était simple; son vocabulaire, assez restreint; ses effets, souvent, de la plus courante démagogie.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 56.
Phys. || Relativité restreinte. Relativité (II.).Rotations restreintes (ou gênées) des molécules ou de certaines de leurs parties (par oppos. à rotations libres). || Importance des rotations restreintes pour l'étude des anomalies des chaleurs spécifiques, de l'origine des bandes d'absorption dans les spectres de rotation-vibration.
2 Restreint à… : borné, limité à… (→ Opération, cit. 8).
3 Un tirage moindre, une diffusion restreinte à Paris et ses environs immédiats, les habitudes mêmes de leur clientèle rendaient alors ces feuilles (…) fort arrangeantes en matière de publicité.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XVIII, p. 141.
CONTR. Accroître, agrandir, amplifier, augmenter, compléter, développer, élargir, étendre, exagérer, généraliser, grandir, propager. — (Du p. p.) Ample, étendu, large.
DÉR. Restreignant — (Du même rad. lat.) Restrictif. V. aussi Restriction, restringent.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • restreindre — Restreindre. v. a. [L S se prononce.] Resserrer. Medicament, eau qui restreint. Il sign. fig. Diminuer, retrancher quelque chose, une proposition, une pretension, un droit. Vous faites la proposition trop generale, il la faut restreindre. je… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • restreindre — (rè strin dr ; dans son édition de Malherbe, Ménage a imprimé rétreindre ; ce qui montre qu alors on ne prononçait pas l s : Mais voyant tous les jours ses chaisnes se rétraindre, Désolé que je suis ! Que ne dois je point craindre, Ou que puis je …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RESTREINDRE — v. tr. Ramener à des limites plus étroites; il n’est guère usité qu’au figuré. C’est une maxime de droit, qu’il faut étendre les dispositions favorables et restreindre celles qui sont dures et sévères. Il a restreint ses demandes à telle et telle …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • RESTREINDRE — v. a. Resserrer. Médicament qui restreint. Il n est plus guère d usage au sens propre.  Il signifie figurément, Réduire, diminuer, borner, limiter. C est une maxime de droit, qu il faut étendre les dispositions favorables, et restreindre celles… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Restreindre — III гр., (avoir) P.p.: restreint Уменьшать, сокращать, ограничивать Présent de l indicatif je restreins tu restreins il restreint nous restreignons vous restreignez ils restreignent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • se restreindre — ● se restreindre verbe pronominal être restreint verbe passif Devenir plus étroit ; être enfermé dans d étroites limites : Édition à tirage restreint. Se limiter, se borner à quelque chose : La distribution se restreint à quelques grandes… …   Encyclopédie Universelle

  • limiter — [ limite ] v. tr. <conjug. : 1> • 1310; lat. limitare 1 ♦ Servir de ligne de démarcation à, constituer la limite de. ⇒ borner, délimiter. Mers qui limitent la France à l ouest et au sud. Par ext. Mur qui limite la vue. ⇒ arrêter, 1. boucher …   Encyclopédie Universelle

  • réduire — [ redɥir ] v. tr. <conjug. : 38> • fin XIIe; lat. reducere « ramener », de ducere « conduire » I ♦ (v. 1560) Remettre en place (un os, un organe déplacé). Par ext. « le médecin, s étant procuré des planchettes et des bandes, lui réduisait… …   Encyclopédie Universelle

  • borner — [ bɔrne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1310; boner 1160; de borne 1 ♦ Délimiter (un terrain) par des bornes ou d autres marques. Borner un terrain. ⇒ limiter, marquer. ♢ Par ext. Limiter. Chemin qui borne une vigne. Arrêter, limiter. Montagnes… …   Encyclopédie Universelle

  • CONCURRENCE — DIR « C’est seulement grâce au principe de la concurrence que l’économie politique a quelque prétention au caractère scientifique. »John Stuart Mill /DIR La concurrence économique est l’expression d’une force à l’œuvre dans toutes les sociétés,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”